Projet associatif

activitesIntroduction

Rappelons au préalable qu’un projet associatif est le premier document de base d’une structure associative : c’est celui qui développe les valeurs à partir desquelles la structure veut travailler. Ce document doit être conçu par le Conseil d’Administration et voté en Assemblée Générale, afin d’en donner la ligne conductrice. La direction de la structure doit s’appuyer sur ce document qui n’est pas négociable pour élaborer son projet pédagogique et travailler avec son équipe sur son projet d’animation.

 

La MJC  de Fontaines Saint-Martin a été créée le 16 octobre 1976 (date de parution dans le Journal Officiel).

C’est une structure associative régie par la loi 1901.

La MJC de Fontaines St Martin adhère à la Confédération des MJC de France (voir historique plus loin) dont le fonctionnement repose sur une charte que  nous nous efforçons de respecter.

 

I / Le cadre de la MJC

 

A / L’Historique Des MJC

 En 1906, rue Mouffetard est créée une association  » Chez nous  », Maison Pour Tous dite  » La Mouffe  » proposant diverses activités, inspirée sur les mouvements catholiques. Elle devient par la suite laïque et est à l’origine de la création des Maisons des Jeunes et de la Culture.

En 1944 le Mouvement République des Jeunes se crée. Il devient en 1948 la Fédération Française des Maisons des Jeunes et de la Culture.

 » L’histoire communément admise des Maisons des Jeunes et de la Culture veut que ce soient les mouvements de jeunesse, certains mouvements de résistance et certains syndicats (la CGT et la Confédération Générale des Agriculteurs) qui se regroupant, aient ainsi créé la République des Jeunes, véritable préfiguration de la FFMJC. » (extrait de l’histoire de la FFMJC sur le site internet : htpp://ffmjc.free.fr)

De 262 en 1960, le nombre des MJC en France est passé à environ 1200 en 1968.

Aujourd’hui, les MJC doivent choisir entre deux fédérations pour les représenter :

-       la FFMJC – Fédération Française des MJC  -

-       la CMJC – Confédération Française des MJC pour laquelle la MJC de Fontaines Saint-Martin a opté (ce qui suppose une cotisation versée à l’instance régionale de cette Confédération, appelée « les MJC en Rhône – Alpes »).

 

B /L’historique de la MJC de Fontaines Saint-Martin :

 C’est le 28 septembre 1976 que la MJC de Fontaines Saint-Martin voit le jour par le biais d’une Assemblée Générale Constitutive instituant le montant d’adhésion à la structure à 15 francs par adulte et 10 francs par enfant. Les activités d’alors étaient gymnastique féminine, bibliothèque, échecs, randonnées, cheval et conversation anglaise. L’année étaient ponctuée de multiples animations telles que la fête d’hiver ou un exposé sur la diététique.

Christian MALOD-DOGNIN assure la première présidence jusqu’en 1978. Puis quinze présidents se sont succédé jusqu’en octobre 2010, date à laquelle Bernard RIBES remplace Danielle MUSSARD-CHASSOT. La MJC qui comptait 94 adhérents en juin 1976, 320 en 2000, en rassemble 493 aujourd’hui. L’école de musique a été mise en place en 1983 et a toujours un grand succès. A celle-ci s’ajoutent 41 types d’activité différents, un espace jeune, des animations proposées spécifiquement aux jeunes de 12 à 16 ans dans le cadre d’OxyJeunes, démarche sur laquelle la MJC travaille en partenariat avec la mairie  et des stages pendant les vacances.

 

C / La Charte des MJC

Texte de la Charte : (texte extrait de  »Etre administrateur de la MJC »  page 3, publié par les MJC en Rhône-Alpes en octobre 2001)

 

  • Vocation :

La Maison des Jeunes et de la Culture est une association qui anime un projet et gère       un équipement au profit des habitants d’un quartier, d’une commune. Elle a pour vocation de favoriser l’autonomie et l’épanouissement des personnes. Elle permet à tous d’accéder à l’éducation et à la culture, afin que chacun participe à la construction d’une société plus solidaire.

 

  • Mission :

La démocratie se vivant au quotidien, la MJC a pour mission d’animer des lieux  d’expérimentation et d’innovation sociale répondant aux attentes des adhérents et des habitants. Les actions, les services de la MJC encouragent l’initiative, la prise de responsabilité et développent une pratique citoyenne.

L’action éducative de la MJC en direction et avec les jeunes est une part primordiale de sa mission.

 

  • Valeurs :

La MJC est ouverte à tous sans discrimination, elle permet une relation conviviale entre les participants.

Elle respecte les convictions personnelles, le pluralisme des idées et les principes de laïcité qui sont le fondement des valeurs républicaines.

Elle contribue à la création et au renforcement des milieux sociaux.

La MJC favorise le transfert des savoirs et des expériences entre générations, elle encourage l’expression et les pratiques culturelles de l’ensemble de la population.

Elle agit en partenariat avec les collectivités locales et territoriales ainsi qu’avec son   environnement.

Force de propositions, la MJC oeuvre pour l’intérêt général, elle est un lieu de médiation sociale.

  

C’est dans ce cadre que le projet associatif  a été réfléchi.

 

II/ Les valeurs de la MJC de Fontaines Saint-Martin

 

Nous donnons au mot «Valeur » la définition suivante : Importance apportée à quelque chose.

Les valeurs que porte la MJC se regroupent sous trois grandes valeurs qui constituent les fondements de notre association:

  • l’Education
  • la Culture
  • l’Epanouissement Personnel et Collectif

 

A/ L’éducation

 

  • Education à la citoyenneté

La MJC a un rôle d’éducation à la citoyenneté et à la prise de responsabilité.

La MJC défend la laïcité et l’égalité.

Elle est ouverte à tous sans discrimination. Ce qui signifie que quelles que soient ses origines raciales  et sociales,  ses orientations sexuelles et religieuses, toute personne peut devenir adhérente.

La MJC doit aider les individus à s’intégrer à la structure et par prolongement, à s’intégrer dans une société démocratique.

 

  • Education à la solidarité

La MJC a un rôle d’éducation à la solidarité.

La MJC prend en compte la situation de chacun.

Cependant, sans pour cela s’interdire de s’associer à de tels projets,  la vocation première de la MJC n’est pas de mener directement des projets de solidarité.

 

  • Education et médiation sociale

Dans ce cadre, la MJC peut s’associer à des actions éducatives comme la mise en place d’un système de sensibilisation et de prévention dans le domaine de la santé.

 

 

B/ La Culture

La mission de la MJC est d’amener la culture à tous.

Elle remplit cette mission dans la limite de ses moyens logistiques, humains et financiers.

Elle se doit d’encourager la pratique d’activités culturelles en tenant compte de leur accessibilité financière afin de favoriser leur diffusion.

 

La MJC favorise l’innovation, la diversité et l’ouverture (autres cultures, autres pratiques,…) et attache une grande importance à l’engagement des jeunes dans le domaine culturel.

 

C/ L’Epanouissement Individuel et Collectif

Par les actions qu’elle propose, la MJC aide chacun à s’enrichir parmi les autres et ainsi à progresser individuellement.

La MJC est un lieu de rencontre et d’échange et de culture du lien social.

Elle privilégie le « faire ensemble » et les projets réalisés en commun.

Elle oriente ses actions pour amener l’individu à une conception plus collective de la vie.

 

Elle s’efforce d’être vigilante au bien-être de l’individu. Elle est à l’écoute de son environnement et de ses adhérents et prend en compte leurs attentes dans la construction de son programme.

La MJC se doit de mettre en place un système de progression dans son programme de formation.


III/ Les objectifs opérationnels

La MJC pose en principe la recherche de la qualité et de l’amélioration continue dans toutes les actions qu’elle entreprend dans l’exercice de sa mission.


  • Education
    • Favoriser la prise de responsabilité par les jeunes
    • Favoriser un rôle actif de chacun
    • Responsabiliser les adhérents
    • Favoriser une démarche respectueuse de notre écosystème dans nos actions.
    • Culture
      • Favoriser la créativité et l’expérimentation
      • Favoriser  l’attractivité des activités et des manifestations culturelles.
      • Favoriser et ouvrir l’accès à scène aux élèves et pratiquants d’activités de la MJC.

 

  • Epanouissement individuel et collectif
    • Favoriser les liens transgénérationnels
    • Favoriser la transversalité entre les activités
    • Développer les partenariats avec l’environnement ( associations, municipalité, collectivités locales,…)
    • Développer la mise en place d’activités de groupe
    • Favoriser la prise de responsabilité au sein de l’association

 

 

IV/ La mise en oeuvre du projet

 La mise en œuvre du projet est sous la responsabilité de la Directrice dont la responsabilité est de proposer au CA des actions et projets en cohérence avec le projet de l’association.

 

V/ L’évaluation

L’évaluation induit une remise en question permanente de ce projet associatif.

Il doit être revu chaque année.

Les membres du CA de l’association sont garants du respect des valeurs énoncées et donc valident ou non les projets pédagogiques proposés par la directrice.

Ils doivent s’assurer que toutes les valeurs énoncées ont été prises en compte dans la globalité des actions proposées. Ils doivent être vigilants à ne pas laisser s’instaurer insidieusement d’autres valeurs qui iraient à l’encontre des leurs.

 

Haut